dimanche 10 novembre 2013

"Happiness is love. Full stop."

Une étude (the Grant study) d'une durée de 75 ans portant sur un échantillon de 268 étudiants d'Harvard (en 1938), et dotée d'un budget total de 20 millions de dollars.
Un suivi orchestré par la crème des professeurs de Harvard, et en premier lieu par George Vaillant, psychiatre et professeur à Harvard Medical School.
Le thème: qu'est-ce qui favorise le plus (ou au contraire nuit le plus) à l'épanouissement humain et au bonheur?

Le principal résultat de cette étude marathon, portant sur des vies entières jusqu'à 90 ans passés: le bonheur et la longévité en bonne santé dépendent de l'amour reçu (ou donné?) et de la chaleur de nos relations avec nos proches et nos amis. Point final. Et cette corrélation est de plus en plus forte avec l'âge.

Et l'argent? et le travail? et le QI?  (bon OK, les sujets de l'étude ont tous fait Harvard!)
Le sport? La religion ou les opinions politiques?... Les blessures d'enfance?

"Happiness is love. Full stop." dit George Vaillant.

De quoi revisiter nos boussoles de vie, englués que nous pouvons être dans l'anxiété et l'agitation de nos vies professionnelles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire